Gaianata

Gaianata

LA FEMME SAUVAGE

IMG_7178.jpg

 

Libre

Assurée

 

Feminissime

Ensorcelante

Méditative

Magique

Equilibrée

 

Sensuelle

Accueillante

Unique

Vivante

Aiguisée

Guérisseuse

Enchanteresse

 

Peu importe ce qui va redonner une étincelle de vie à la part sauvage qui nous habite, ce peut être une maternité, une balade en forêt, la pratique du chamanisme,la pratique artistique, la lecture d’un livre comme celui de Clarissa Pinkola Estès ou toute autre détonateur. Toujours est-il qu’une fois la mèche allumée, il est difficile de faire abstraction de cette appel d’une part de nous-même, même si cela commence par une toute petite voix difficilement perceptible.

 

Ce déclic nous met en lien avec la Nature et nous rend notre connexion, pleine et entière à notre propre nature et aux éléments : la femme sauvage sait se baigner nue dans une rivière ou un lac, elle sait aussi se rouler dans la boue, danser autour du feu et se laisser porter par le vent. Elle est connectée intimement à l’énergie de ces éléments et à ses habitants.

 

Le cycle de la nature, avec ses quatre saisons fait écho à notre propre cycle ou plutôt  à tous nos cycles. C’est ainsi qu’une compréhension s’installe, progressivement, de l’immuabilité de la spirale de vie. Tout meurt pour renaître. Cette compréhension s’installe dans la vie d’une femme sauvage et dans son quotidien et lui permet d’accéder à des expériences profondes de reliance avec l’Univers.

 

Son astre de prédilection est la lune, qui gouverne son cycle intérieur, ses humeurs, son sang et reflète extérieurement les 4 phases de son cycle menstruel (cf Miranda Gray). Elle l’honore et ritualise le rapport qu’elle resserre au fil du temps avec son sang.

 

Les antennes de perception de la femme sauvage sont ses sens. Elle est à l’écoute de l’essence de ses sens. Elle vit tout avec délice, gourmandise, ferveur et attention. Elle se réapproprie son corps et ses sensations. Elle s’accueille extérieurement et intérieurement et goûte avec joie la féerie de la vie.

 

La femme sauvage est libre, indépendante et autonome. Elle trace son propre chemin et exprime son moi profond sans s’occuper des autres et de leurs éventuelles  critiques parce qu’elle sait que toutes les femmes sont uniques et merveilleuses.

 

Gaia



11/11/2015
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi