Gaianata

Gaianata

Cercles de paroles de femmes

 

 

 

Pourquoi un cercle ?

 

Un cercle a une dimension sacrée, c’est un espace de bienveillance et de respect de chacune, dans sa parole, dans sa vérité, dans son authenticité, dans son vécu, bref dans toutes ses dimensions ; c’est un espace privé où tout ce qui se dit et tout ce qui se vit reste dans le cercle et permet une connexion intime et partagée.

 

Le cercle est la forme parfaite pour illustrer le principe d’égalité, il n’y a pas de hiérarchie ou de second rang. Chaque individu a sa place, unique et faisant partie intégrante du cercle.

 

Le cercle est un espace d’authenticité qui permet de véritables transformations intérieures et qui accompagnent des transformations tangibles dans notre vie de tous les jours. Si nous souhaitons du changement, c’est d’abord en nous qu’il doit se produire.

 

Pourquoi un cercle de femmes ?

 

 

 

Dans toutes les cultures dites premières, les femmes se retrouvaient entre elles pour honorer et célébrer ensemble leur féminité, leur créativité, partager leur intimité, leurs doutes, leurs joies et leurs peines et se transmettre un savoir purement féminin (cf La tente Rouge, Anita Diamant)

 

Les 2000 ans de patriarcat que nous venons de traverser ont eu pour effet d’anéantir ces liens, ce savoir et cette sagesse au profit de valeurs masculines nourries de la peur de la puissance du féminin, de sa connexion aux énergies ancestrales et archaïques de la Terre.

 

Il est temps de reconstruire ces liens, ce savoir et cette sagesse, non pas dans un refus et un rejet du masculin, puisqu’il fait partie de nous. Il ne s’agit pas de juger, mais d’accompagner, de grandir ensemble et de permettre au masculin d’acquérir cette même sagesse dont il s’est coupé par la même occasion, dans ce même processus. Le masculin a besoin, lui aussi, d’un féminin puissant, connecté, pour renouer avec sa sacralité et sa puissance positive de soutien et d’amour. C’est l’union de ces deux forces à l’intérieur et à l’extérieur de nous-mêmes qui permettra l’équilibre.

 

 

 

Grâce à la magie qui s’opère lors d’un cercle, nous pouvons nous sentir plus légères, plus vraies, plus alignées et donc, entrer en connexion avec le monde extérieur de manière plus juste. Une femme en paix avec son féminin (et son masculin intérieur) entretient des relations apaisées avec son entourage. Une femme qui se connait au plus profond d’elle-même dans sa lumière et dans ses ombres n’a plus peur d’établir des relations authentiques et profondes avec l’Autre. Elle se sent forte, enracinée, prête à tout.

 

 

 

 

La réconciliation est le maitre mot de ce processus : réconciliation avec soi-même d’abord, puis avec les autres, au travers de l’apaisement et de la compréhension. La première étape nécessite de prendre du recul, pour un retour à soi, pour accueillir notre nature profonde et faire la paix avec toutes nos parts conscientes et inconscientes.  Reconnecter à sa vérité profonde permet ensuite de renouer d’autres liens dans une complémentarité nouvelle, que nos sociétés ont détruits en cultivant la peur et la méfiance des uns et des autres.

 

Le féminin a besoin d’être guéri et honoré, célébré.  Chaque femme a le droit et le pouvoir de rayonner sa vérité.

 

 

 

Le premier mouvement de ce processus est le tissage d’une nouvelle trame de sororité pour les femmes, en renouant avec le soutien, l’inspiration mutuelle, et la bienveillance.

 

 

La parole émise en confiance, respectée, accueillie dans la légèreté et la joie permet de retrouver des ressources et du dynamisme à répandre dans notre vie quotidienne.

 

Cela fait quelques temps que le féminin se réveille. Entendez-vous, au plus profond de votre âme un appel à vous reconnecter à votre énergie profonde ? Sentez-vous le besoin de vous libérer d’un carcan qui vous étouffe ? Avez-vous envie de vous reconnecter à vous-même ? Votre louve intérieure hurle-t-elle à la lune emplie du désir de montrer au monde votre lien profond avec la Nature sauvage ? Souhaitez-vous baigner dans un regard d’amour envers vous-même ?

 

 

Un cercle de femmes est un espace sacré où vous aurez le loisir de vous choyer, de vous rassurer, de vous dorloter, de vous accueillir vous-même ainsi que les autres femmes qui vous entourent de leur écoute bienveillante,  de leur soutien, de leur compréhension, de leur amour, du partage de leurs peines et de leurs joies dans une sororité toute nouvelle ou redécouverte. Se livrer sans peur, sans honte, se montrer telle que l’on est et non cachées sous des masques culturels, familiaux, sociétaux…écouter les histoires d’autres femmes et se reconnaître pour s’offrir douceur et bienveillance et revenir à soi.

 

 

S’initier à la sororité - Partager nos sagesses féminines - Ritualiser le féminin - Connecter aux grands archétypes féminins - Vivre une spiritualité reliée au féminin - Honorer son corps - temple sacré

 

 

Harmoniser les deux parties de nous-mêmes : le masculin (Animus) et le féminin (Anima) pour devenir un être entier et équilibré et vivre l’union intérieure sacrée

 

Comment ?

 

Les participantes d’un cercle sont toujours là pour se (re-)trouver. Rien n’est le fruit du hasard. Si vous vous sentez appelées, c’est que votre âme vous invite à recevoir des réponses à vos questions.

 

 Se retrouver dans un cercle est l’occasion de renouer avec des rituels et des partages tout en étant soutenue par ses « sœurs », d’autres femmes qui ont des parcours similaires ou différents, qui nous accompagnent, nous soutiennent et transmettent leur vécu, leurs solutions, leurs visions…

 

Tous les thèmes liés au féminin sont possibles à aborder, tant dans la sphère de notre vie matérielle (les cycles, la maternité, le couple, la sexualité….) que dans la sphère de notre vie spirituelle (reliance à la Déesse Mère et les autres aspects du féminin divin et sacré).

 

En étant à l’écoute de nos besoins et de notre corps, en le respectant et en honorant sa puissance, sa sensualité et sa beauté ainsi que sa vulnérabilité, nous nous autorisons à être pleines et entières. Nous pouvons accéder au pardon qui libère et pouvons libérer notre mental de tout jugement.

 

Notre puissance féminine habite dans notre bassin, dans notre ventre, puissions-nous la reconnecter pour faire avancer l’humanité.

La parole, les rituels, la danse, le partage nous aide à reconnecter à notre profonde nature féminine qui crée, rêve et donne vie à ces rêves dans la matérialité de nos vies.

 

Aucun objectif n’est posé, si ce n’est celui de partager, d’accueillir, d’écouter et d’être entendue.  

 

Prévoyez un coussin, une couverture et des vêtements confortables.

 

Vous pouvez aussi apporter vos instruments (tambours, hochets…) et des objets à déposer sur l’autel que nous construirons ensemble à chaque rencontre.

 

Dates : vendredis 9 février, 2 mars, 6 avril, 18 mai, 15 juin 2018

 

Horaires : 19h00 – 21h00

 

Lieu : 25 rue du centre 91630 Marolles en Hurepoix

 

PAF : 20€

 

Renseignements et inscriptions auprès de Gaianata 06 75 61 68 86 / gaianata.gaianata@gmail.com

 

Veuillez m’indiquer votre présence de manière à organiser chaque rencontre au mieux

 

 

 



03/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi