Gaianata

Gaianata

honorer ses lunes

                                

 

Les femmes sont extrêmement liées à la nature et à l’ordre cosmique naturel puisqu’elles vivent dans leur corps un rapport cyclique au temps qui se manifeste par l’accueil des lunes tous les mois pendant une grande partie de leur vie. Ce rapport au temps diffère complètement du rapport linéaire que notre société a adopté depuis quelques générations en se coupant du rapport à la terre et à ses fruits.

En ce sens elles peuvent se connecter plus finement avec la nature qui les entoure. Elles savent, parce qu’elles vivent au plus intime de leur corps, dans leur profondeur, la réalité d’un cycle qui inclut, comme tout cycle, une gestation, une naissance et une mort.

Les lunes sont loin d’être ce que notre société actuelle appelle trop souvent de par le monde du « sang impur ». C’est en fait le résultat d’un nettoyage corporel et énergétique, l’aboutissement d’un cycle qui se renouvelle tous les mois.

Il est donc important de ritualiser l’arrivée de ses lunes et de les accueillir comme une fête qui va nous permettre de nous connecter encore plus intimement avec la nature.

Au moyen orient et dans d’autres parties du monde, les femmes de toute culture se sont aménagées un espace physique et temporel pour se retrouver ensemble au moment de leurs lunes dans ce que l’on peut nommer des « tentes rouges » ***. Lors de ces moments partagés entre femmes elles avaient et ont l’occasion de partager et de transmettre les mystères féminins et de rentrer pleinement en contact avec le féminin sacré.

Chacune peut se créer son rituel en fonction de ses affinités ou se laisser inspirer par des rituels déjà existants. Cependant il est important de respecter le fait que les lunes annoncent un temps d’introspection et de repos pour la femme. Je vous conseille donc de vous ménager à cette période et de vous mettre pleinement à l’écoute de votre corps et de son ressenti, et surtout de vous faire plaisir.

Pour honorer la nature il est possible de faire don de son sang à un arbre avec lequel vous avez des affinités particulières. Ceci permettra de vous reconnecter pleinement à notre mère la terre par le chakra racine lors de l’offrande.

Le sang menstruel peut servir à de nombreux rituels et je vous encourage à trouver le vôtre. Reconnectez-vous à votre corps, votre ressenti, votre nature féminine profonde et laissez venir, sans crainte, sans honte, avec la joie au cœur et au ventre l’action ou les actions que vous avez envie de mettre en œuvre lors de l’arrivée de vos lunes. Cette connexion que vous allez recréer avec votre intimité n’a pas de prix et vous ouvrira des portes vers la découverte de votre féminin sacré.

« Devenir prêtresse c’est explorer son monde intérieur » M. Gray **

Personnellement, le jour où mes lunes arrivent, mon rituel consiste à allumer une bougie et tirer une carte du jeu Féminitude**** pour me donner le fil conducteur, la coloration du cycle qui démarre. Je prends ensuite le temps de bien lire les explications de manière à orienter mon attention pour les jours à venir, tout en faisant le bilan du cycle précédent. J’ai aussi un arbre auquel je vais faire offrande et je m’attache à prendre note consciencieusement des rêves qui me sont offerts dans cette période.

J’ai longtemps souffert de règles douloureuses qui m’empêchaient de voir la beauté de ce cadeau qui nous ai fait tous les mois jusqu’à ce que je lise ce passage dans  Le Pouvoir du Moment Présent d’ Eckhart Tolle :

« Lorsque vous savez que vos menstruations approchent, avant même de ressentir les signes avant-coureurs de cette tension prémenstruelle, c’est-à-dire l’éveil du corps de souffrance collectif des femmes, restez vigilantes et habitez votre corps aussi totalement que possible. Quand le premier signe fait son apparition, soyez suffisamment alerte pour « l’attraper » avant qu’il ne prenne le dessus. (…) Quel que soit le premier signe, saisissez-le avant qu’il ne prenne le contrôle de vos pensées ou de votre comportement. Autrement dit, dirigez toute votre attention sur lui. (…) En même temps, soyez celle qui reconnaît ; soyez consciente de votre présence et sentez-en la force. (…) Restez vigilante et attendez que se présente le prochain signe du corps de souffrance. Quand il apparaît, saisissez-le encore une fois comme vous l’avez fait auparavant.

Par après, quand le corps de souffrance est totalement sorti de son état latent, il se peut que vous ressentiez un certain tumulte en vous pendant un bout de temps (…) Quelle que soit la forme que cela prend, restez présente. Accordez-lui votre attention totale. Observez le tumulte en vous. Reconnaissez qu’il est là. Appropriez-vous cette reconnaissance et imprégnez-vous-en. Et rappelez-vous ! le corps de souffrance ne doit pas se servir de votre esprit et prendre le contrôle de vos pensées. Observez-le. Sentez son énergie directement à l’intérieur de votre corps. Comme vous le savez, attention totale égale acceptation totale. Par conséquent, quand il y a une attention soutenue et donc acceptation, il y a transformation. (…) Les menstruations seront alors non seulement l’heureuse et satisfaisante expression de votre féminité, mais aussi un moment sacré de transformation, un moment où vous donnerez naissance à une nouvelle conscience. Votre véritable nature peut alors rayonner, aussi bien dans l’aspect féminin de la Déesse que dans l’aspect transcendantal de l’Etre divin que vous êtes au-delà de la dualité féminin-masculin ».

Je vous souhaite de joyeuses lunes.

** Miranda Gray, La Femme Lunaire, Jouvence

*** cf Anita Diamant La tente Rouge (roman) qui raconte l’histoire de la fille de Jacob.

**** Monica Grande, Féminitude, Le Souffle d’Or

***** Eckhart Tolle, Le Pouvoir du Moment Présent, Ariane



26/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi